LA VOIE DU SAMOURAÏ : " Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas." Lao-Tseu

Devenir Samouraï jour après jour

Bonjour à toi, honorable Visiteur,

Je suis heureuse de t’accueillir dans mon Dojo.
Viens ! Entre, ne soit pas timide ! Le monde appartient aux audacieux, laisse tes préjugés dans un placard. Tu arrives  au bon moment, c’est justement l’heure de mon  chanoyu (茶の湯).  Installe-toi,  assieds-toi  en ma compagnie et savourons ensemble cet instant de  sérénité autour d’une tasse de thé.
Je suis Nazira (私はNaziraです), comme tu le découvriras au cours de la visite, je suis une passionnée du sabre, mais pas de n’importe quel sabre ! Tu devines déjà lequel,  n’est-ce-pas ?  Le sabre japonais, le Katana (刀 [かたな] ).

Comment m’est venue cette passion ?  Et bien, je suis tombée amoureuse de la culture japonaise le jour où j’ai vu le film, plutôt la série télévisée Shogun   (将軍).  Ah ! Quelle série… J’ai ressenti au plus profond de mon être, de mon âme que je voulais devenir Samouraï, que j’étais Samouraï.

Oui, je te le dis à toi qui me lis en ce moment, je suis Samouraï (侍). et je souhaite partager avec toi, mes connaissances sur le sujet, je souhaite que toi aussi tu deviennes un jour un Samouraï. Tu dois te dire:  « Mais  quelle folie, elle doit avoir un sérieux grain pour croire que moi aussi, je peux être un jour un Samouraï !!! »

Non, je ne suis pas folle … Hum ! …Quoique … il faut, oui, un grain de folie pour réaliser ses rêves. Un rêve comme tu le sais, il naît d’abord dans le mental, c’est le fruit de l’imagination, il faut rêver grand, puis le nourrir, croire qu’il est possible, qu’il peut devenir vrai et saisir toutes les opportunités pour le réaliser. Or j’avais grandi trop vite et ce rêve, je l’avais laissé de côté jusqu’au jour une petite voix intérieure me demande d’être ce que j’avais toujours souhaité être. Et le hasard faisant  bien les choses, j’ai eu la chance de suivre pendant trois ans une formation sur l’art de manier le Katana. Une formation qui m’a enrichie sur divers aspects de la vie. Vois-tu, c’est cela que je souhaite partager avec toi, honorable visiteur.

Reviens régulièrement ici et je t’enseignerai  les bases de cet art, le kendo, qui veut dire « la voie du Sabre », je te communiquerai la philosophie et la  spiritualité du Samouraï.  Si tu es suffisamment patient avec toi même et surtout discipliné, tu auras  la maîtrise  à la fois de ton corps, de ton Katana, de ton mental et enfin, la maîtrise de tes émotions pour aboutir à l’être parfait qui vit en toi.

Je te félicite  pour toute l’attention que tu porteras à ton nouvel apprentissage, en premier lieu avant de débuter regarde, lis et imprègne toi du règlement intérieur. Il est important d’appliquer rapidement et de le respecter pour une bonne pratique, pour avoir l’attitude juste.

C’est fait ? Bien ! Viens, je te propose de  changer de vêtement, voici ta nouvelle tenue, tu seras plus à l’aise pour ton entraînement. Suis-moi, je vais te montrer les vestiaires… Maintenant que tu es enfin prêt, je vais t’expliquer  tes premiers mouvements de base, plus précisément tes premiers pas.  Pour devenir un bon bretteur, il faut savoir se déplacer avec assurance, être bien ancré sur ses deux jambes. Avant de pouvoir manier un Katana, tout Samouraï a appris un jour à marcher. C’est le début d’une nouvelle aventure.

 

 

Si vous avez aimé cet article, il y a d'autres sur le sujet

Règlement intérieur

Nazira
 

"Qu'il vente, qu'il pleuve ou qu'il neige, l'apprenti Samouraï de son bokken devient maître. Dès les premières lueurs du jour jusqu'au crépuscule, il pratique la technique des maîtres. Quelles que soient la lassitude et les courbatures, ce jeune guerrier jamais ne cède à la facilité de se plaindre. Son unique objectif: "Devenir meilleur que la veille, bien avant que le jour ne s'éteigne."

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments